23 mars 2017

visuel_23mars2017_330px.jpg

Retrouvez l'interview vidéo de Henri Isaac, ici

L'univers du numérique est un univers de confiance pure. Il a conduit à des stratégies spécifiques d’acteurs pour la bâtir et la développer. Cependant, à mesure que les usages du numérique se développaient, des formes nouvelles de confiance, propres à la société réticulaire (mécanismes pair-à-pair), sont apparues, questionnant les systèmes de légitimité sous-jacents aux mécanismes de la confiance. Plus encore, les développements récents du numérique, comme la blockchain, esquissent une société où la confiance est inclus dans les mécanismes mêmes de l’échange. Un tel développement modifierait profondément les logiques institutionnelles et les systèmes de légitimité producteurs de confiance.

Intervenant :

Henri ISAAC - Docteur en sciences de gestion, maître de conférences à PSL Research University, Université Paris-Dauphine, chercheur au sein de Dauphine Recherches en Management (CNRS, UMR 7088). Il a été Directeur de la Recherche et Directeur Académique à Neoma Business School (2009-2012) et Vice-Président « Transformation numérique » de l’Université Paris-Dauphine (2014-2016). Il codirige le Master Management Télécoms et Médias. Co-auteur de plusieurs ouvrages, « E‐commerce. De la stratégie à la mise en œuvre » (4éme édition, 2017, Pearson France), « Marketing digital » (2017, Pearson), « Travail à distance & e-management », (Dunod, 2013). Spécialiste des systèmes d’information et de l’économie digitale, ses recherches, à la frontière du champ des systèmes d’information et du management, portent sur les effets des technologies sur les entreprises et leur management. Il est l’auteur de nombreux articles dans des revues académiques comme Journal of Business Strategy, European Journal of Information Systems, International Journal of Innovation and Technology Management, International Journal of Mobile Communications, Revue Française du Marketing, Système d’Information & Management, Revue Française de Gestion. Il est l’auteur d’un rapport sur « l’Université Numérique » pour la Ministre de l’enseignement supérieur Mme Valérie Pécresse. Il est Président du Think Tank Renaissance Numérique.